Centre commercial : Emission sur France 3 Aquitaine

 

 

Lot-et-Garonne : un an après l'incendie d'un centre commercial, les commerçants tentent de survivre

Publié le  • Mis à jour le 

Écrit par A.L avec Ingrid Gallo sur place

 

Sur la commune de Lamagistère dans le Tarn-et-Garonne, un ensemble commercial de 500 m2 a été ravagé par un incendie accidentel le 21 avril 2021. Les commerçants ont dû s'installer dans des Algecos en attendant les travaux de reconstruction...

Construit en plein cœur de ce petit village situé à la frontière de Lot-et-Garonne et du Tarn-et-Garonne, le centre commercial est toujours en ruine. Les commerçants tentent de limiter la casse et la perte de leur chiffre d'affaires face à l'inertie des assurances.

Guerre des assurances

Le maire de Lamagistère, Bruno Dousson, est dépité devant les dégâts encore bien visibles de l'incendie. Depuis le sinistre, les assurances se font la guerre pour la prise en charge des travaux de démolition et de reconstruction.

Objet de toutes ces inquiétudes, 500 m2 d'un centre commercial tout neuf pour 800 000 euros d'investissement partis en fumée de manière accidentelle. "J'ai passé quelques nuits blanches depuis le 21 avril 2021. Si on ne démolit pas rapidement, les commerçants vont mourir et le village aussi", déplore le maire.

 

"Si on ne démolit pas rapidement le centre, les commerçants vont mourir et mon village aussi". Le cri d'alerte du maire de Lamagistère, en Tarn-et-Garonne. • © France 3 Aquitaine


Pour éviter la faillite et continuer à travailler, les commerçants ont été contraints de trouver une solution provisoire "mais qui a déjà trop duré".

Food truck et Algecos

Pas question de baisser les bras. Le boucher sinistré a investi 100 000 euros dans un Food truck pour poursuivre son activité de boucherie : "c'est une solution provisoire pour ne pas couler et rester à flot", explique Mathias Tiliez en ouvrant la devanture de son camion ambulant tout neuf.

 

Mathias Tiliez, boucher sinistré par l'incendie du centre commercial de Lamagistère, a acheté un Food truck pour continuer son activité.

Mathias Tiliez, boucher sinistré par l'incendie du centre commercial de Lamagistère, a acheté un Food truck pour continuer son activité. • © France 3 Aquitaine


Carole Soulier a été contrainte d'installer son salon de coiffure dans un Algeco, juste en face du centre commercial incendié. "On a aménagé un Algeco de 45 m2 pour limiter les pertes, mais j'ai perdu 50 % de ma clientèle", regrette la commerçante.

 

Le salon de coiffure est installé dans un Algeco provisoirement en attendant les début des travaux du centre commercial de Lamagistère.

Le salon de coiffure est installé dans un Algeco provisoirement en attendant les début des travaux du centre commercial de Lamagistère. • © France 3 Aquitaine

 

Idem pour la pharmacie qui s'est installée provisoirement dans une construction modulaire temporaire pour continuer à délivrer des médicaments aux habitants du village. "Ce sont eux qui sont au final le plus pénalisés par l'absence d'un centre commercial", estime le maire de Lamagistère.

 

La pharmacie est également dans un Algeco, juste en face du centre commercial de Lamagistère.

La pharmacie est également dans un Algeco, juste en face du centre commercial de Lamagistère. • © France 3 Aquitaine

 

Les Algecos situés en face du centre commercial sinistré.

Les Algecos situés en face du centre commercial sinistré. • © France 3 Aquitaine

https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/lot-et-garonne/agen/lamagistere-un-an-apres-l-incendie-du-centre-commercial-les-commercants-tentent-de-survivre-2523800.html

 

Clic Pratique

 Horaires de la Mairie

Lun : 10h-12h / 14h-17h
Mar : 10h-12h / 14h-17h
Mer : 10h-12h / 14h -17h30
Jeu : 10h-12h / 14h - 17h30
Ven : 10h-12h / 14h -17h00

 

 Médico-social Le médico-social

 

Numéros d'Urgence Numéros d'Urgence

  • SAMU : 15
  • POMPIERS : 18
  • POLICE : 17
  • N°Européen : 112